أدخل عنوان الموقع

أدخل شعار الموقع




Le nom sous lequel on connaît la ville de Sebastia aujourd'hui siginife "Auguste" en grec. Ce nom vient de l'an 27 avant notre ère, date à laquelle Auguste a accordé la ville à Hérode.
La ville fut toutefois construite bien avant: en 876, avant notre ère par Omri, le sixième roi d'Israël. Localisée sur le haut d'une montage et totalement isolée, elle était facile à défendre. Le roi Omri a transféré sa résidence de Terzah à ce qui était alors appelé la Samarie et a fait de cette ville sa capitale.
Les successeurs d'Omri, Ahad et Jéroboam II, ont établi et fortifié la ville. Ahad, sous l'influence de son épouse phénicienne Jezabel, y construit un temple en l'honneur de Baal. Le temple sera détruit plus tard par Jéhu. Mais c'est sous Jéroboam II (784-748 avant notre ère) que Sebastia connu ses plus grands jours. Son long règne a vu le jour d'une aristocratie puissante qui devint le symbole de la décadence des prophetes Hosea et Amos. Les prédictions des prophètes de Samarie disaient: “Et je laisserai la Samarie comme un tas de pierres que l'on trouve dans les vignes et j'abattrai les pierres dans la vallée et laisserai ses fondations nues".
En 721 avant notre ère, les Assyriens ayant battu Hosea, le dernier roi d'Israël, prirent la ville après trois ans de siège. Ceci provoqua la chute du royaume d'Israël; les Israéliens ayant été capturés et emportés à Babylone. Cette terre a alors été habitée par les Chaldéens. En 331 avant notre ère, Alexandre le Grand détruisit la ville qui s'étendait alors hors de ses ruines. Pompey reconstuit la ville en 63 avant notre ère et en 27 Auguste la concède à Hérode.
Durant les troubles de 64, les soldats maltraitèrent les Juifs qui brulèrent la ville deux ans plus tard en guise de vengeance. Après la mort de Jésus, Philippe qui fut un des premiers à rependre la bonne nouvelle avec un tel succès que Pierre et Jean l'auraint rejoint dans les environs.
En 196, Septimus Severus importe une nouvelle population à Sebastia et reconstruit les bâtiments publics. Cependant, la ville perd toute sa population aux alentours de Naplouse. 
Au 4ème siècle, Sebastia incluait une communauté chrétienne qui affirmait posséder les tombes de Jean-Baptiste ainsi que des prophètes Abdias et Elisens. L'empereur Julien dit l'Apostolat (331-363) aurait dispersé les centres des prophètes au vent mais les Chrétiens continuèrent de vénérer les tombes. Ces tombes étaient placées dans la basilique détruite par les Perses en 614 mais reconstruite par les croisées qui y ont fait un évêché. En 1187, la cathédrale latine a été transformée en mosquée et la tombe du prophète Zachariah a été ajoutée au nombre des tombes vénérées.
De loin, le site semble insignifiant. Seule une vue du grand temple sur l'acropole révèle la position dominante du site. De Sebastia, on peut voir les collines environnantes ainsi que la côte méditeranéenne dans les beaux jours.




Dans le village de Sebastia, on peut toujours voir les ruines d'une église ou du sanctuaire de Jean-Baptiste construites par les croisées en 1165. L'église a été construite sur les ruines d'une basilique byzantine dans la crypte de laquelle se trouvent des reliques des prophètes Elias et Abdias. Tout ce qu'il reste aujourd'hui du 12ème siècle est une abside, quelques murs imposants ainsi qu'une partie importante de la façade ouest et quelques bases de colones. Le presbytère et l'absyde ont été transformés en mosquée appelée Nabi Yahya.
Parmi les superbes vestiges de la civilisation romaine, on peut trouver un forum fermé d'un mur solide ainsi qu'une série de colonnades extérieures, une basilique civile, les restes d'un grand bâtiment en trois nefs marquées par deux rangées de colones, un tribunal, un stade, un théâtre, une longue route bordée de colones et le portail d'entrée d'une ville monumentale bordée de deux tours à l'ouest de la ville.
Au sud du temple d'Auguste, on trouve les ruines du palace d'Omri que Ahab a agrandi. Des amphores Ostraca et Rhodian portent des inscriptions grecques et hebraïques. Ces pièces de potterie révèlent que ces zones ont été des quartiers perses et grecs. 75 ostracas ont été trouvés en 1908 dans le palace de Ahab. Il s'agit de tessons de vaiselle en argile portant des caractères anciens. La plupart d'entre eux portent les insignes que les jarres de vin ou d'huile des commerces royaux portaient.
En 1932, une strate contenant des tablettes d'ivoire décorées de délicats reliefs a été découverte. Elles servaient peut-être à décorer les meubles des maisons d'ivoire d'Ahab dont parle la Bible. Sur le sommet, les restes d'une église construite sur le site semblent dater du 5ème siècle mais ont subi de nombreuses transformations depuis. Dans la partie occidentale de l'allée nord, on peut toujours voir des fresques représentant des scènes de décapitation de Saint Jean.
Le village palestinien de Sebastia a aujourd'hui une population d'environ trois mille habitants.




AddThis Social Bookmark Button
English (United Kingdom)

Volunteer in Palestine

Old City - Nablus Map

http://www.nablusguide.com/images/banners/oldcity-map.gif

Personnalities From Nablus

Copyright © 2014. All Rights Reserved.