أدخل عنوان الموقع

أدخل شعار الموقع


Le camp de Balata est situé à proximité de Naplouse, dans le nord de la Cisjordanie. Il s'étend sur une surface de 2.5 kilomètres carrés. Ce camp, établi en 1950, est peuplé par les réfugiés de 65 villes et villages se trouvant autour de la ville de Jaffa. Cela inclut les villes de Al Led et Al Ramleh. De plus, des Bédouins ayant vécu dans les zones de Al Hashasheen, Swalmeh, Ka'abneh et Jammaseen ont trouvé refuge dans le camp de Balata.

Balata a été créé sur un terrain de 252 dunums (un are = 4 dunums). Le camp est habité par 3753 familles et possède une population totale de plus de 20000 personnes. En langue arabe, le mot 'Balata' signifie: "pierre". On parfois fait référence au camp de Balata en le désignant comme 'Le camp de Jaffa' car la majorité des réfugiés viennent des villages proches de Jaffa (qui est maintenant une banlieue de Tel-Aviv).

Même si Balata peut sembler être un prolongement de la ville de Naplouse, les conditions de vie à l'intérieur du camp sont très différentes de la situation dans la ville. Une des principales différences réside dans le fait que la population croît et qu'il n'y a aucune structure permettant de faire face à cette expansion démographique. Le camp est aujourd'hui largement surpeuplé et les réfugiés souffrent beaucoup de ce problème. Dans les années qui ont suivi sa création, le camp de Balata était un énorme village de tentes. Par la suite et comme le problème des réfugiés est resté irrésolut, des structures permanentes ont vu le jour. Le ciment remplace aujourd'hui les tentes dans tout le camp.

Malgré ces structures et l'existence de quelques routes cimentées, le camp affronte toujours de nombreux problèmes. Les services de santé et d'éducation, ainsi que beaucoup d'autres services publics sont insuffisants pour répondre aux besoins des habitants. Les écoles accueillent plus d'élèves que cela est normalement possible et les centres médicaux manquent cruellement d'équipements pour soigner les habitants. Depuis le renforcement du soulèvement palestinien, le taux de chômage, qui était déjà très élevé, a atteint un niveau record tout comme le niveau de pauvreté.

Le premier groupe de défense des Droits des réfugiés en Cisjordanie – le Comité de défense des Droits des réfugies – a été établi a Balata en 1994. Ce comité est très actif et trois de ses militants sont membres du Conseil Législatif Palestinien. Le camp de Balata a été très actif pendant la première Intifada (1987-1993). Beaucoup de réfugiés ont été tués ou blessés et de nombreux logements ont été détruits par l'armée israélienne.

Statistiques:

Population recensée: 21903
Nombre de familles connaissant des problèmes sociaux graves : 699 familles
Nombre de logements ayant été endommagés par les forces d'occupation lors d'incursions entre le début de la seconde Intifada et mars 2004: 81 dont 74 qui étaient pris en charge par l'UNRWA.
Nombre de familles recevant une aide alimentaire d'urgence: 2906.
Nombre d'orphelins: 1982 garçons, 2000 filles.
15 classes supplémentaires ont été mises en place dans l'école de filles
762 réfugiés ont bénéficié de l'aide pour l'emploi.

Balata est le plus grand camp de réfugiés de Cisjordanie, en terme de population. Trois écoles ont été ouvertes et sont gérées par l'UNRWA. Il existe aussi un petit nombres de centres sociaux, surchargés: le Centre d'enfance joyeuse, le Centre des femmes, le Comité de réhabilitation pour les personnes handicapées, le Centre de service populaire, le Centre culturel de Jaffa et le Comité de défense des Droits des réfugiés.

Plus d'informations sur le site web de l'UNRWA:
http://www.un.org/unrwa/refugees/westbank/balata.html

AddThis Social Bookmark Button

English (United Kingdom)

Volunteer in Palestine

Old City - Nablus Map

http://www.nablusguide.com/images/banners/oldcity-map.gif

Personnalities From Nablus

Copyright © 2014. All Rights Reserved.